7 conseils pour réussir son anamnèse

Pas toujours facile d'être à l'aise pendant l'entretien initial... le patient, sa famille, l'ensemble de leurs espoirs, attentes et émotions plus ou moins positives déposées sur le bureau ! 

Il y a les patients logorrhéiques, ceux qui déballent toute leur vie sur la première question et ceux à qui il faut arracher la moindre information. Il y a ceux qu'on ne comprend pas bien et ceux qui n'ont aucune information à transmettre... 

Bref, quand on débute, on peut vite se retrouver dans une situation un peu floue pendant ce premier entretien.

7 conseils pour réussir son anamnèse

1 - Créer sa propre trame d'anamnèse 

N'utilisez pas une trame d'anamnèse que vous avez récupéré d'une autre orthophoniste ! Même si cela peut vous servir de base, prenez le temps de vous créer une trame personnalisée en vous demandant : 

  • Les questions posées sont-elles appropriées à ma patientèle cible ? 
  • L'ordre des questions est-il logique pour moi ? 

Créer une trame adaptée à vous et à vos patients vous permettra de bien la connaître, de bien la maîtriser et donc d'être plus à l'aise pendant l'entretien.

N’hésitez pas à créer des trames différentes si vous recevez des patients avec des pathologies vraiment variées.

On ne pose pas les mêmes question à un patient post-AVC accompagné de sa femme et aux parents d'un enfant TSA de 3 ans... 

2 - Des questions pour la famille & des questions pour le patient 

Vous pouvez même, si c'est nécessaire pour vous, distinguer les questions que vous souhaitez poser à la famille et les réponses que vous souhaitez obtenir spécifiquement du patient.

Cela vous évitera de terminer votre anamnèse avec l'avis de la famille uniquement ou, pire encore (car le patient vous allez le revoir), l'avis du patient sans même avoir trouvé l'opportunité d'entendre ses proches (qui peuvent être assez insaisissables par la suite).

3 - Identifier les questions les plus importantes

Mettez en couleur ou repérez, les questions que vous devez impérativement poser ! Les questions sans lesquelles vous n'allez pas pouvoir correctement travailler ou même rédiger votre compte-rendu.

Il est parfaitement normal de ne pas forcément pouvoir poser toutes les questions prévues, mais vous devez repérer les questions incontournables

4 - Ecrire les phrases que vous souhaitez dire

Ecrivez, au sens propre du terme, les phrases que vous souhaitez dire pendant l'entretien. Même si vous ne les direz jamais exactement de cette façon, le fait d'y avoir réfléchi vous permettra d'être beaucoup plus clair et précis dans l'organisation et l'articulation de votre entretien ! De cette façon, le patient est également informé du déroulé de l'entretien, ce qui et toujours rassurant. 

5 -  Penser à préparer les questions mais pas seulement... 

Prenez un moment pour vous demander comment vous allez accueillir les patients, vous pouvez même au début préparer des phrases pour ne pas entamer les questions en mode "interrogatoire" à peine le patient installé face au bureau.

Demander comment ils sont venus, s'ils ont trouvé le cabinet facilement ou s'ils sont déjà venus chez une orthophoniste avant est un bon moyen de briser la glace !

Pensez également à préparer les informations que vous souhaitez transmettre pendant ou à la fin de l'entretien : 

  • Modalités de PEC sécu / mutuelle 
  • Durée de la PES & modalités d'arrêt 
  • Comment va se passer le bilan et quand seront remises les conclusions, 
  • Comment seront décidés la fréquence & les objectifs de la PES 
  • Règles de présence et de vie au cabinet, 
  • Etc. 

6 - Suivre les infos données par le patient plutôt que son questionnaire !

Préférez toujours suivre le patient ou l'accompagnant dans ses explications plutôt que de l'interrompre parce qu'il évoque quelque chose que vous aviez prévu de demander plus tard dans l'entretien.

Soyez flexible, n'hésitez pas à retourner votre feuille pour noter des réponses que vous aviez prévu d'inscrire plus loin. Quitte à revenir et à recadrer l'entretien plus loin pour combler les trous. 

> Pour avoir cette flexibilité, il vous faudra très bien connaître votre questionnaire... d'où l'importance du point 1 ! 

7 - Penser à l'installation des patients dans le cabinet

 Anticiper l'installation des patients & des familles dans le cabinet ! Il est très désagréable d'avoir une conversation sans pouvoir se voir et s'entendre correctement. La séance d'anamnèse est un temps particulier qui demande une installation particulière alors prenez le temps d'y réfléchir, de préparer des chaises supplémentaires ou de déplacer l'écran d'ordinateur pour libérer de l'espace par exemple ! 

 

Vous avez des questions ? Dites-moi ce que vous en pensez en commentaire !

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.